Previous Article Next Article J17 – S’inspirer de la coupe des artistes insolites: une idée tirée par les cheveux ?
Posted in 10 Sonances

J17 – S’inspirer de la coupe des artistes insolites: une idée tirée par les cheveux ?

J17 – S’inspirer de la coupe des artistes insolites: une idée tirée par les cheveux ? Posted on 2 avril 2020Leave a comment

   D’aucuns s’arrachent les cheveux à trouver de nouvelles alternatives à leur coiffure défaillante, tandis que d’autres, plus téméraires, profitent de cette période pour s’essayer à d’étonnantes expérimentations capillaires. Mais comment expliquer, en “période normale”, cette réticence générale à l’idée de sortir les ciseaux ou la tondeuse du tiroir? Bien sûr, la peur du regard constitue un premier élément de réponse. Plus important encore qu’un style vestimentaire, le visage symbolise l’identité même de l’individu, son état le plus pur. Quand on sait l’influence que possède une coupe sur notre faciès et notre image, il est assez légitime de craindre le changement, car il est une prise de risque par rapport à l’identité que l’on accepte d’abandonner.

Pablo Picasso, Woman with Yellow Hair, 1931

Pourtant, changer de visage peut contribuer à prendre conscience de la versatilité de l’être, et de la futilité des complexes qui nous obsèdent. Une fois la nouvelle coupe acceptée, c’est aussi un nouveau trait de personnalité que nous décidons de valoriser, ce qui explique parfois l’envie chez certains de colorer leurs cheveux, au tournant de ce qu’ils considèrent comme une nouvelle étape de leur vie. Les cheveux ont ainsi ce pouvoir paradoxal d’à la fois consolider l’illusion d’une identité aux individus, et de relativiser leur apparence, le plus important étant bien entendu d’en tirer une certaine forme de sérénité. 

  Dans le monde de la musique, les artistes utilisent plutôt la coiffure comme un outil identitaire, leur permettant d’être reconnaissables, d’affirmer leur excentricité, d’exprimer leur art, ou de provoquer les médias pour se faire remarquer. Encore une fois, la coiffure est une affaire de signes, et selon le genre considéré, les modes sont différentes. Sans distinction de genres (avec un léger penchant tout de même pour le rock), 10 Sonances a donc sélectionné pour vous dix lives d’artistes aux coiffures pour le moins inspirantes… Bonne écoute, et bonne coupe!

1 – Elvis Presley – Hound Dog


Largement portée par les chanteurs et musiciens de Rock’n Roll des années 1950 à 1970, la coupe « banane » est très simple à réaliser (sans doute moins à porter): il vous faut pour cela une longue mèche maintenue et roulée sur le dessus de la tête à l’aide de gomina.

2- Robert Smith et Brian Molto – If Only We Could Sleep

En tant que fidèle lecteur, vous reconnaîtrez bien sûr le merveilleux son du tympanon. D’une pierre deux coups avec ce magnifique live de 2004, qui réunit en effet Robert Smith (chanteur de The Cure) et Brian Molko (chanteur de Placebo). Il n’existe a priori pas de termes pour qualifier leur coupe, mais ça ne fait que confirmer leur originalité.

3 – Front 242 – No Shuffle

Richard 23 et Daniel Bressanutti, 1985.

La coupe de Richard 23 n’est pas forcément flagrante dans cette vidéo, mais l’énergie de ce groupe de New Wave en tenue militaire pendant ce live mérite l’attention.

L’idéal pour cette coupe en brosse, est d’avoir le compas dans l’oeil et quelques notions de symétrie.

4 – Benji Hughes – You Stood Me Up

Pour vous prouver que le style n’est pas réservé au vintage, voici une vidéo live plus récente. Avec sa grande barbe et ses longs cheveux blonds, on est loin de s’attendre à une voix aussi douce mais c’est pourtant bien celle de ce chanteur américain pop rock, dont on vous conseille le titre Freaky Feedback Blues. Comme quoi il ne faut pas se fier aux apparences…

5 – David Bowie – Ziggy Stardust

David Bowie a tenté de multiples coiffures originales: coupe au bol façon Beatles, blond, roux… En 1972, il incarne Ziggy Stardust, un personnage fictif au mulet roux rouge pétant dont il est le propre créateur.

6 – Siouxsie And The Banshees – Happy House

Susan Janet Ballion, 1982

Dans sa période punk, Siouxsie Sioux affichait encore une coupe « discrète ».

C’est par la suite en adoptant l’esprit Cold Wave (cf article J8), qu’elle assume un look totalement déjanté, avec des cheveux longs ébouriffés, et des yeux entourés de noir. Robert Smith est donc bel et bien un copieur. CQFD.


7 – Nina Hagen – African Reggae

De son vrai nom Catharina Hagen, Nina Hagen est à la fois chanteuse, compositrice, et actrice allemande. Sa voix gutturale et son extravagance ont fait d’elle une véritable icône de la scène rock. Difficile de rivaliser…

8 – Desireless – Voyage Voyage

On parle souvent de « look androgyne » pour qualifier Claudie Fritsch-Mentrop, à croire que le langage français est maigre de vocabulaire quand il s’agit de décrire une femme excluant la robe et les paillettes de son dressing. Ce qui est certain, c’est que pour voyager sur la même planète fashion que Desireless, il vous faudra investir dans plusieurs litres de gel et flacons de laque.

9 – Grace Jones – I’ve Seen That Face Before 

Cette mise en scène de Grace Jones a le don de faire durer le suspens… Originaire de la Jamaïque, cette reine du disco est à la fois chanteuse, compositrice, actrice et ancien mannequin… Et en plus elle parle sept langues. Intimidé(e)?

10 – Kim Wilde – Cambodia

Kim Wilde, c’est non seulement l’une des chanteuses pop anglaises phare des années 80’s, mais surtout la femme qui porte sans pression la frange ET le mulet, le tout dans un style sauvage-décontracté.


Enfin, si jamais ces modèles de coupe ne vous ont pas convaincus, ou que vous n’assumez pas votre nouveau look, vous pouvez toujours prendre exemple sur les Daft Punks:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *